L'objectif de l'EFIEES est de promouvoir les activités des Sociétés de Services en Efficacité Energétique au sein de l'Union Européenne.

Communiqué – Une étude met en évidence la nécessité d’une approche réaliste du facteur d’énergie primaire pour informer les consommateurs sur l’efficacité réelle du chauffage

Le 15 mai, le Centre de Recherche sur l’Économie de l’Énergie (FfE) a publié une étude (en anglais) sur le facteur d’énergie primaire (PEF) pour l’électricité et le facteur d’émission équivalent CO2 (CEEF) s’appliquant aux technologies couplant les secteurs de la chaleur et de l’électricité. Selon l’étude, commandée par COGEN Europe, la demande additionnelle d’électricité de secteurs sujets à l’électrification reposeront moins sur de l’électricité renouvelable et plus sur de la production énergétique d’origine fossile, en comparaison avec le mix électrique moyen.

En particulier, l’étude montre que le PEF européen de “mix de déplacement” est de 2.81, avec une intensité CO2 de 986 g CO2/kWh, ce qui diffère significativement de la valeur de 2.0 pour le PEF moyen proposé la par la Commission Européenne.

En se basant sur cette étude, les associations représentant les industries de la chaleur renouvelable et efficace (AEBIOM, COGEN Europe, EFIEES, EGEC and Euroheat & Power) appellent à une approche du PEF européen dédiée au calcul de l’efficacité réelle des systèmes de chauffage qui utilisent ou produisent de l’électricité, afin de fournir aux consommateurs d’énergie une information de qualité et contribuer à l’atteinte des objectifs européens en matière d’énergie et de climat.

Lire le communiqué de presse sur le site de COGEN Europe (en anglais)

Lire l’étude complète (en anglais)